Comprendre la douleur

Tout d’abord, qu’est ce que la douleur? Selon la définition officielle de l’Association internationale pour l’étude de la douleur (IASP), “la douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite dans ces termes”. La douleur est donc différente de l’activation des nocicepteurs, capteurs nous servant à détecter une agression de nos tissus.

De plus en plus, lorsque l’on parle de douleur persistante, ou “chronique”, les recherches montrent qu’il nous faut distinguer la notion de lésion structurelle et la perception de douleur. En effet, si nous nous intéressons par exemple aux douleurs lombaires,  les progrès de l’imagerie (IRM, Scanner…) ont permis de montrer de plus en plus de lésions structurelles (dégénérescence discale, facettaire, arthrose, hernie, protrusion…). Cela est d’autant plus vrai que l’âge augmente. Hors, il a aussi été démontré que nombre de personnes sans douleurs ont une imagerie de leur dos mettant en évidence une lésion d’une structure, et que d’autres n’ayant rien à l’imagerie ont bel et bien des douleurs invalidante dans la vie de tout les jours.

Pour illustrer cela, un tableau représentant le pourcentage de lésion retrouvé chez des personnes n’ayant pas de douleurs, en fonction de l’âge :

DouleuretImagerie-pageD’autre part, de plus en plus d’études s’intéressent au mécanisme global de la douleur, et aux différents facteurs influençant celle-ci. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous encourage à visionner quelques vidéos (merci à ceux qui les ont rendues accessibles), ainsi qu’à prendre le temps pour un peu de lecture, en cliquant sur les liens ci-dessous.

Understanding pain, en français

Brainman arrête les opioïdes, anglais sous titre français

Les choix de Brainman, avoir une approche active, anglais sous titre français

Retrain pain, un système de cours par diapositive.

La douleur et moi, une vidéo ouvrant vers une approche active de gestion de la douleur persistante